culotte_griseAmis ! (si tu n'es pas un ami, passe ton chemin manant !)
Il faut absolument que je te raconte à quel point la vie de stagiaire n'est pas une sinécure et à quel point y'a des matins où on serait mieux à courir nue dans la forêt couverte de la tête aux pieds de miel avec un ours à ses trousses : j'ai été visiter une centrale nucléaire !
Alors en soi, une visite de centrale c'est pas violent : tu regardes la vidéo, tu poses des questions sur les déchets qui prennent des camions, et puis qui vont en Russie, après tu mets un casque trop de la balle (rouge), tes copains de visite se fendent la poire en voyant ta pomme et ensuite tu mets des bouchons d'oreilles pour écouter le guide à côté des turbines (c'est technique d'écouter le guide avec les boules quiès)...
Ce n'est qu'après tout ça que tu passes aux choses sérieuses : faut se mettre en slip ! Moi avec mon amour de la piscine j'ai pas peur de me mettre en slip dans des vestiaires des années 70 devant des gens que je connais pas... bon, là y je travaille avec eux tout de même ! Mais je suis force et remercie mentalement ma mère qui me disait qu'il fallait toujours mettre des sous-vêtement (propres) pour le cas où t'as un accident et qu'on est obligé de te déshabiller à l'hopital. Une fois en slip tu prends un dosimètre (c'est un boite star trek qui compte combien de doses de radiation tu prends dans ta tête), et tu passes le portique à multicodes (secret) pour aller te chercher des fringues (vu que t'es en slip, si t'as suivi).
Et là, lecteur de mes rêves, si tu as de la chance comme moi... tu restes coincé au vestiaire ! En slip, pendant 45 minutes parce que t'as pas les accréditations (ou un truc de ce goût là).
Perso, j'ai flippé ma race et sa descendance de rester coincée toute la semaine rapport que la cheffe de visite, pour une raison obscure, elle était passée de l'autre côté... Après donc trois quart d'heure à se vérifier les poils aux pattes entre collègues on a finit par passer le portique et mettre tout un tas de  vêtements ultra sexy (tee-shirt taille XXL, chaussettes dépareillées, combi seyante à souhait, gants, chaussures de grabataire, charlotte et casque). Tellement sexy que tu regrettes de pas avoir planqué ton appareil photo dans ta culotte pour le coup !
Et c'est là que j'ai cassé mon dosimètre. Le dosimètre il est nominatif, pour si t'as oublié ton nom après les radiations, et surtout pour t'éviter de mourir dans des souffrances atroces à la place de ton voisin.

Le problème, après avoir mis 45 minutes à entrer c'est que sans dosimètre tu peux pas ressortir... Je peux pas vous raconter la suite c'est classé secret-défense, mais on peut pas faire comme dans le métro et passer au dessus des portiques. J'ai fini par sortir après être passé sous plein de détecteurs de mensonges, et ça m'a fait plein de souvenir.

Sinon (c'est peut-être classé secret défense aussi mais j'ai pas ramené de photo de toutes façons), j'ai vu la super grande piscine à uranium, c'est très impressionnant !!!

Prochain épisode, E l i s visite une usine hydro-électrique (à tous les coups je vais tomber dans la passe à poisson - c'est des petits ascenseur de poisson pour que les saumon, qui sont pas des poissons têtus à par ça, puissent aller de l'autre côté du barage plutôt que rester en bas). Dure la vie de stagiaire !