10.08.09

Anticiper

Dans ce post je fais référence à la rupture de l'oléoduc sur la plaine de Crau. Voir ici. Dans la vie il y a des choses que nous ne sommes pas en mesure d'anticiper. Par exemple il est difficile, d'imaginer, qu'on puisse tomber amoureux d'un inconnu dans un musée : on ne prend donc aucune précaution ce jour-là et ça nous tombe dessus comme ça, on n'a pas prévu le brushing et la triple dose de déo, on est prise au dépourvu quand la bise vient. De la même manière, on n'imagine pas, un matin de février, sans alerte préalable, se... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

04.08.09

Tous nus, tous bronzés

Dans une galaxie très très lointaine, en des temps très très reculés, j'ai travaillé pour des campings naturistes. So. Once upon a time, on m'a confié la mission, parce que mon chef venait de lâchement m'abandonner, d'aller faire une étude marketing d'un camping d'un genre plutôt à poils qu'à plumes. Et je suis sûre que le monde entier brûle de savoir comment ça se passe dans ces temples de l'orgie romaine où hollandais et chinois forniquent joyeusement au son de "Agadoudoudoupousselabananémoulcafé". Oui, alors en... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
31.07.09

Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ?

Pour mon plus grand bonheur, internautes chéris, lecteurs de l'au-delà et admirateurs virtuels... Je me tire en vacances. Alors oui, j'entends pleurer dans les chaumières : "mais que va-t'on devenir sans toi, brute infâme ? Qui va nous faire rire le matin au bureau ???" (z'avez pas honte ???). Je n'irai pas par quatre chemins et vous conseillerai d'aller tous les jours sur www.leparisien.fr ça vous déridera sûrement autant qu'une lecture de mes aventures bloggesques de trentenaire au chômage si peu que vous fassiez, en toute... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
29.07.09

Versatile

J'avoue avoir un peu préjugé de la bonne foi de Bertrand, qui, bien qu'il ne nous innonde pas de chichis, a tout de même gagné quelques points. Lundi, donc, je maugréais gentillement en supputant que Paris-Plage n'était qu'une entreprise pollu-berk, marketo-solido-ecolo... Je me trompais (un peu), et, c'est mon côté versatile à moi, je retourne ma veste à la lecture du communiqué de presse de la Mairie de Paris sur le sujet. Côté écolo : gestion intelligente de l'eau (?), consommation à la demande sur les fontaines, et gobelets... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28.07.09

J'ai beau être matinale...

Cher monsieur l'inspecteur des impôts, Je prends ma plus belle plume ce matin pour vous exposer, monsieur, ma problématique du moment. Je m'appelle E l i s, j'ai 32 33 ans (mais je parais beaucoup moins, souvent on me prend pour la stagiaire) et le dernier jour ouvré du mois de février 2009 mon employeur a choisi de mettre fin de manière sanguinaire à une relation courte mais intense. Il a cassé par téléphone, c'était horrible, j'étais effondrée, et surtout je rejoignais les rangs des bénéficiaires du pôle-emploi pour une... [Lire la suite]
27.07.09

Sous les pavés...

Parfois des cerveaux pondent de vraies bonnes idées que nous nous empressons de dénigrer simplement parce qu'elle nous semblent un peu trop prolos, à nous autres bobos (ouais je sais, je fais un peu mon coming-out là). Force est de constater qu'il a été de bon ton de bouder Paris-Plages pour tout un tas de raisons ces dernières années. Ma raison principale d'éviter ce rassemblement de la té-ci et du touriste anglais en goguette (y'a pas de parisien à Paris-Plage soit-disant) a été la météo. Hors il faut l'avouer cette année il... [Lire la suite]

23.07.09

Je suis un Ayatollah

Hier matin, j'ai vu un monsieur se moucher à l'arrêt de bus... et jeter son kleenex. Déjà, je pourrais faire l'apologie du mouchoir en tissu : plus doux pour la peau et l'environnement et surtout tellement classe et surranné ! Mais je sens que mon lectorat se mettrait pour le coup à faire des bulles de nez d'ennui. J'abdique, et d'ailleurs j'achète moi-même des mouchoirs jetables (mais j'ai aussi des mouchoirs en tissu brodés). Anyway. Ma réflexion était surtout la suivante : y compris quand on est grabataire, on n'est pas pour... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 12:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
23.07.09

En avant Guingamp !!!

Ayé ! J'ai reçu mon dossier d'inscription en Master 2 "Management de la Responsabilité Sociale d'Entreprise" ! Mon projet s'affirme donc, et moi avec, puisque je vire à 360° et m'engage définitivement dans une reprise à moyen terme d'une activité qui va beaucoup me changer de la Comm'*. Surtout si j'arrive à mes fins avec le statut et le job qui me permettra de travailler mes projets perso en parallèle. Mireille, de l'IAE de Paris 12, m'a envoyé mon dossier d'inscription (avec la confirmation de l'apéro du 30 septembre -... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 00:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22.07.09

Et pendant ce temps là...

C'est l'été et on hurle de chaud sous les chaumières en zinc. On se plaint et on déblatère aux terrasses des cafés, on se gave de crise et un peu de grippe, on commémorre le plus swingueur de tous les pédophiles (ouais, du temps où il était lui même enfant, il nous faisait groover et swinguer). Bref on se regarde complaisamment le nombril, on trinque à son licenciement, sa réussite, le passage sur le pot du petit dernier... et on oublie plus qu'à l'habitude ce qu'est la solidarité. Hier soir, dans l'étouffante moiteur de la nuit,... [Lire la suite]
Posté par e l i s à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21.07.09

Disparus

Aujourd'hui je suis allée à La Grande Galerie de l'Evolution à Paris, afin d'aiguiser la conscience d'un mini-moi de 3 ans et demi à l'environnement. Alors, ne vous méprenez pas ! Je n'ai pas parlé aux parents de mon odieux dessein, j'ai juste dit : "C'est cool, y'a des animaux empaillés, elle va kiffer sa race". Et puis subrepticement, j'ai poussé la divine enfant (sage comme toute descendance, aux bornes des limites du tolérable) vers la porte de "la salle des animaux disparus". C'est une salle que j'ai vue... [Lire la suite]