DSCF1881Aujourd'hui, j'avais prévu un sujet très lourd sur le réchauffement climatique et la misère dans le monde, mais ce lundi est une journée légère... De bal d'ailleurs, puisqu'on est le 13 juillet et qu'on va danser ce soir. Donc si vous voulez parler de la misère au soleil, envoyez moi des mails, je vais plutôt vous raconter mes vacances avec un homme (j'espère qu'il ne m'en voudra pas...).

Déjà, que personne ne s'emballe les pinceaux : c'est d'un compagnon de route qu'il s'agit, et non d'autre chose. Rico, c'est son nom, est un jeune homme poli et gentil qui avait envie de voyager quand mon organisatrice de vacances préférée concoctait notre périble en Colombie, naturellement il s'est joint à nous pour une grosse semaine de voyage sur la Costa (donc à la plage), et à Bogota. J'ai donc pu étudier le spécimen de près, et avec beaucoup d'attention (sachant qu'en plus, la dernière fois où je suis partie en vacances avec un homme, c'était pour ainsi dire avant le bug de l'an 2000), et j'ai relevé pour mon lectorat féminin quelques particularités, qui me font dire qu'on a beaucoup d'idées reçues sur les hommes en général. Exemples (qui peuvent toujours servir en temps de crise) :

  • On croit que l'homme est sans coeur. C'est FAUX ! Rico aime les animaux, il carresse les chiens errants sur la plage, faisant fi des puces et du choléra. Un lama dans la rue ? Il se laisse léchouiller le visage avec amour. Vous voulez faire plaisir à Rico ? Offrez-lui un chiot !
  • L'homme sait ce qu'il veut. FAUX. Rico, il drague à 6h du matin sur les aires d'autoroutes, et reviens en nous demandant surtout de lui jetter des seaux d'eau froide au visage s'il tente quoi que ce soit avec la jeune fille typique qui le regarde maintenant avec des yeux de biche. (briseur de coeur !).
  • L'homme déteste passer la journée à la plage. VRAI. Rico, il ne se baigne pas (et d'ailleurs ça reste un mystère ça, l'homme qui garde les sacs à mains par 40°C devant la mer des Caraïbes...). D'ailleurs, Rico, à la plage, il marche, pis des fois on le perd et il revient tout mouillé !
  • L'homme sait plaire aux femmes avec des petites attentions charmantes qui font toujours plaisir. VRAI. Rico, même s'il peut abandonner 2 femmes dans les rues de Bogota à 22h -pour qu'elles lui rapportent sa nourriture), sait aussi matérialiser un apéro de folie devant un soleil couchant pour des filles qui ne l'intéressent même pas, et ça c'est du don pur, c'est beau (surtout les petites olives et les moules avec le rhum !!!!).
  • L'homme est donc attentionné. FAUX. Rico, il nous a abandonnées dans la jungle sans eau !
  • L'homme est un baroudeur barbu qui se fout de l'hygiène. FAUX. Rico, il peut pas sauter une douche, et ne survit pas sans son lait de toilette à la fleur de cactus, il ferait tellement n'importe quoi pour se laver qu'il s'est douché avec l'eau des toilettes à la Guajira ! Et on a calculé qu'une douche de Rico = 2 douches de filles (en temps et en consommation d'eau).
  • L'homme fait des efforts pour le shopping. FAUX. Rico, il nous a fait une méningite quand il s'est agit de nous accompagner pour acheter des sacs !
  • L'homme aime les visites culturelles. FAUX. Rico, à la fondation Botero, il a été infernal. Il a pas arrêté de dire que les grosses poires c'est facile à dessiner, que les tableaux (Botero et les grands impressionnistes européens majoritairement) c'est moche. Et quand on l'a emmené voir Bogota d'en haut, il a pris en photo les roulements à billes du funiculaire.
  • L'homme n'est pas rancunier. VRAI. Rico, t'as intérêt à ne pas être rancunier sur ce coup-là, parce que j'écris tout ça en toute amitié, t'as aussi été d'une patience d'ange et on a vraiment bien rigoulé !